top of page
Rechercher

En couple : Que faire de nos différences ?


“Quel bonheur de voir à quel point nous sommes différents ! nous nous complétons si bien… c’est une grande richesse !”


Voir la richesse de nos différences dans le couple est souvent une évidence dans les premiers temps. Après quelques années de vie commune, ces différences si belles et porteuses de promesses, peuvent nous paraître beaucoup moins enrichissantes. Elles sont source de contraintes, de conflits, nous n’avons pas toujours la force de comprendre l’autre et de faire des concessions…


Cela arrive à tous les couples, même les plus semblables : partager les mêmes valeurs n'est pas forcément un gage d'harmonie, au contraire : « On peut aimer une valeur commune sans l'honorer, la définir, la traduire de la même manière, ou sans lui accorder la même importance » , la valeur “famille”, par exemple est souvent source de conflits : l’un(e) passe sa vie au bureau pour apporter le confort matériel à sa famille - l’autre ne conçoit pas que l’on puisse dire que l’on prend soin de sa famille, sans y consacrer du temps de qualité.


Parfois, cela est désarmant, nous avons cru être en phase, en nous mettant en couple avec une personne de même milieu social, même religion… et nous réalisons que nous sommes pourtant si différents. Les couples interculturels sont parfois mieux armés pour gérer la différence car ils savent qu’elle existe et fait partie de leur quotidien.

Et pourtant, d’après le sociologue Pascal Duret : "L'opposition aide au bonheur car elle aide à se définir par rapport à l'autre". Chacun n'est jamais autant lui-même que lorsqu'il défend ses propres valeurs, son individualité. Le bonheur à long terme passerait-il par un conflit à court terme?? Intéressant…et paradoxal !


Accepter la différence est indispensable pour sortir de l’amour fusion, qui permettra que chacun existe dans la relation…c’est la base de la relation saine : nous existons chacun individuellement, nous reconnaissons à l’autre une existence propre, et ensemble nous formons un couple…En théorie, mais en pratique, la différence s’avère souvent difficile à accepter, quand je crois qu’elle m’oblige à renoncer à moi, à mes valeurs, à la vision rêvée de ma vie…


Alors que faire de ces différences ? Comment s’adapter l’un l’autre sans se renier soi-même ? comment faire en sorte qu’elles re-deviennent une source de richesse pour le couple et la famille ? Voici quelques pistes pour y réfléchir et mieux vivre ces différences…


  • Se travailler soi-même, à défaut de pouvoir changer l’autre :

Être d’accord pour ne pas être d’accord : nous avons tous une vision différente des événements de la vie. Même si j’ai de bonnes raisons de penser ce que je pense…il n’y a pas de raison objective pour que mes croyances soient plus vraies que les tiennes, pour que mes émotions soient plus authentiques …nous devons donc accepter de ne pas être d’accord sur tout, même si cela n’est pas confortable et que cela nous pousse à faire des concessions.

Capitaliser sur ce qui nous unit en profondeur : Essayons de voir le verre à moitié plein ! Quels sont nos projets communs, nos centres d’intérêt communs, nos valeurs communes, qu’avons nous construit… Quelles sont les fondations de notre couple ?


  • Ouvrir la discussion en couple : tout est une question de négociation

Le mot de négociation sonne parfois péjorativement et pourtant, toutes nos relations sont négociations et tant mieux ! c’est à ce prix que nous sommes en capacité de faire de vraies concessions. Je ne parle pas de celles que l’on va rappeler à l’autre toute sa vie durant 🙂, mais de celles que l’on va offrir parce que d’une façon ou d’une autre nous en tirons un vrai bénéfice direct ou indirect. Tout a un prix : “je suis OK pour que tu ailles voir tes amis ce matin, si tu es rentré(e) pour notre déjeuner de famille”… Si je ne formule pas mes attentes, à la longue j’ai l’impression d’être le(la) seul(e) à faire des concessions et la colère finit par monter.

Savoir lâcher prise sur ce qui n’est pas fait à ma manière : Souvent nous n’avons pas la même façon de faire les choses…ou la même temporalité sur la gestion de l’urgence. Et cela génère des conflits à répétition… Avant de faire un reproche, ou de faire à la place de l’autre, je peux me demander si cela a m’impacte vraiment, en quoi cela me gêne, si je peux lâcher prise et gagner en sérénité

Garder un espace individuel: Il est clair que chacun a besoin de son espace d’épanouissement personnel, où il va cultiver un espace de respiration qui lui permettra d’être pleinement lui-même et de trouver l’énergie à investir dans le couple. Parfois pourtant, cet espace individuel peut venir concurrencer l’espace de notre couple et générer de la culpabilité chez l’un, des reproches chez l’autre et la peur que cette liberté nuise à l’envie d’être en couple ou un sentiment d’abandon. Pour me rassurer, je peux échanger sur ces activités individuelles, raconter mes expériences et m’intéresser à l’autre, rester curieux. Et peut-être… au lieu de lui reprocher sa prise de liberté, l’admirer et m’autoriser à faire pareil !


  • Accepter de voir le bénéfice de nos différences sur notre vie de couple ou de famille

S’il-elle n’était pas là, nous n’en serions pas là. Quelles sont les réalisations de votre couple et de votre famille, qui n'auraient jamais eu lieu sans votre conjoint ? Entre un(e) fonceu(r)(se), et un(e) stressé(e), l’un(e) cadre l’autre, l’autre emmène l’un(e) ou il n’aurait jamais été seul(e)...Malgré les agacements, il est aussi important de reconnaître avec gratitude que ces différences nous mènent plus loin !


Camille Sepulchre

Conseil Conjugal & Familial

www. csconseilconjugalfamilial.com







170 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page